Nous vous donnons rendez-vous pour le                                          quatrième Salon de l'Autoédition le

                                             12 mai 2019

 

Vous pouvez télécharger ci-dessous le règlement du salon ainsi que le bulletin d'inscription

         

Télécharger
Règlement du Salon de l'autoédition2019.
Document Adobe Acrobat 236.6 KB
Télécharger
bulletin d inscription auteurs.doc
Document Microsoft Word 88.5 KB
Télécharger
bulletin d inscription petit éditeur.doc
Document Microsoft Word 86.5 KB

                Toujours  en collaboration avec la médiathèque "Le Kiosque" et la commission Culture de la mairie de Saint-Saturnin-lès-Apt :

 

             Le troisième salon de l'autoédition et de la petite édition                

                                                                     a eu lieu !

Ce fut une belle journée de rencontres, d'échanges, de convivialité accompagnée de chansons.

                                        Ci-dessous quelques souvenirs de 2017                       

 

               

Les auteurs du 3e salon

 

Brigitte BANJEAN : a 50 ans et vit à Bedoin, elle vient nous présenter son livre  “Les pensées de ma plume”. Recueil contenant douze Nouvelles et deux poèmes libres. Parmi les Nouvelles, figure “Le sourire de Lucienne dont l’action se déroule au mont Ventoux, texte gagnant du Concours de Nouvelles 2016 de Provence Poésie.

 Elle est aussi secrétaire de l’association Sud Raids Aventures, pour laquelle elle rédige les carnets de voyages, les compte rendus sur le site et une “Gazette”, petit journal d’information en direct sur les évènements sportifs que celle-ci organise en France et à l’étranger. 

Elle a une grande passion pour la lecture et l’écriture, ce qui l'a amenée tout naturellement au documentaire, au journalisme, ainsi qu' à écrire des Nouvelles et un peu de poésie.

 

Mr Tison, président de l’association Auxilivre, l’a aidée et conseillée pour la réalisation de son ouvrage.   www.auxilivre.fr

 

 Roger BEERNAERT : dit "HERBET" est né en 1948 dans la Nord. Il commence à peindre en 1970 et fait sa première exposition à Lille en 1979. S'il continue d'exposer régulièrement, il se découvre une seconde passion pour l'écriture.

Ses nouvelles furent distinguées à plusieurs reprises : Prix Annie Ernaux, Prix de la nouvelle en 1000 mots, Prix de Draguignan, Prix de la nouvelle policière de Castres, Prix Bayard Presse, Prix ciné en fête, Lauréat du grand prix d'automne de la Short Edition, etc. Aujourd'hui, il a décidé de les rassembler dans un recueil  "Quelques uns... parmi d'autres", quelques vies saisies ici et là... dans la proximité et l'ordinaire de leur quotidien.

 

Laurence ESTIENNE vient d'Avignon avec trois de ses cinq livres.

"Au pays des Maharajahs" qui est un roman pour la jeunesse (8-12 ans), envolez-vous avec Anshu, Prince du désert. Venez partager son univers et ses rencontres étonnantes, découvrir les majestueux palais.....

Avec "Petite étoile de Provence" plongez dans une véritable saga familiale dès la fin du XIXe  siècle dans le midi de la France en vue de découvrir la petite étoile de Provence qui scintille dans le ciel et au cœur de nos mémoires.

 

Enfin  "Adieu fibromyalgie ! Comment gagner 20 ans et retrouver une bonne santé" , un livre en hommage à tous les êtres qui souffrent dans leur chair de fibromyalgie, et qui par leur courage et leur immense force de vie, vont pouvoir briser les liens qui les retiennent captifs et enchaînés au passé. Laurence Estienne leur donne l'espoir de retrouver leur jeunesse et leur vitalité trop vite perdues. Cet ouvrage offre une vision concrète de la fibromyalgie et éclaire sur une réflexion et des solutions pertinentes.

 

 Sophie DAMGE : habite dans le 95 à Montigny les Cormeille, a un métier totalement éloigné du monde littéraire mais a toujours été passionnée par celui-ci. 

Lors d'un voyage itinérant à travers  l'Ecosse, elle a été séduite par ce pays de contraste, sa culture ancienne, ses traditions encore très vives et surtout son héros légendaire du XIVe siècle Sir William Wallace, dit "Braveheart".

 

 Fascinée par  ce personnage, elle a eu envie d'en parler dans une histoire moderne. Voilà comment est né "Flower of Scotland" roman de fiction autoédité qui se déroule en 2005, en France, en Angleterre et en Ecosse. Premier roman écrit en deux tomes.

 

Après des dédicaces à Castres, chez Cultura et Le Grand Cercle dans le 95, et avant de se rendre cet été au festival Franco-Ecossais d'Aubigny-sur-Nère (18),elle nous fait le plaisir de venir à Saint-Saturnin-lès-Apt.

Vous vous voulez en savoir plus sur son roman et mieux connaître son auteur, une visite sur son site s'impose :

www.sophiedamge.fr

 

Sylvie FETAZ : nous présente ses trois livres. Son premier ouvrage "Parcours d'Amour. Mon père, le cancer, l'AVC et moi"  est un récit autobiographique émaillé de poèmes. Il décrit l'attachement profond qui lie l'auteur à son père tout en soulignant son parcours courageux dans un cri d'amour. Sylvie Fetaz  reprend une citation de Marguerite Duras :  "Ecrire , c'est hurler en silence" .

Le deuxième : "Le Printemps en deuil" est aussi son premier recueil de poèmes. Tryptique émotionnel de son parcours d'amour, se découpant en trois parties : "Avec toi- Près de toi- Après toi"

 

Et enfin le 3ième : "Surtout , il faut garder le moral" est un récit autobiographique. Jeune "quadra" avec deux maladies chroniques envahissantes, Sylvie Fetaz lance un message d'espoir et d'amitié à toutes celles et tous ceux qui voudront l'attraper. Avec une bonne dose d'humour et d'auto dérision, quelques pincées d'ironie grinçante, elle pointe du cœur certains propos, certaines attitudes parfois malvenus.

 

 Jean Luc FONTAINE  : est un provençal passionné depuis toujours de plongée sous marine, de randonnées en collines et montagne, mais il est aussi écrivain en autoédition. 

Il a  pour l’ heure, trois romans à son actif. Un quatrième est en préparation !

Il vient nous présenter :

     Le grand Secret (2014), roman mettant en scène un plongeur solitaire qui réalise son rêve en découvrant une grotte sous marine ornée de gravures exceptionnelles. Découverte qui va bouleverser sa vie et celle de ses amis.

     La Clue (2015), mort et renaissance d’un village oublié du Devoluy. En 1899, la misère vide La Clue de ses habitants. Seul Elzeard, berger solitaire et un peu fou, va rester pour continuer l'œuvre commencée par Mauricette son seul et unique amour. En 1943, Marie, la fille qu'il aurait pu avoir avec elle va revenir dans ce village en ruines pour se cacher de l'envahisseur allemand.  Ces deux êtres que deux mondes séparent, vont redonner à La Clue une vie pastorale inespérée.  Ce roman est un hommage à la ténacité des hommes pour que revive la montagne.

    Petits mensonges entre Amis (2016) est un recueil de sept contes provençaux allant des mystères de la Ste Baume, aux calanques de Marseille pendant la peste de 1720, sans oublier les vieux métiers oubliés, fierté de notre patrimoine.

 

Son dernier roman, Petits Mensonges Entre Amis est présenté sur son blog  http://les-cahiers-du-sud.eklablog.com/petits-mensonges-entre-amis-a126220800 

 

Annie GONZALEZ : vit au pied des Alpilles, source d'inspiration et de qualité de vie, d'images et d'émotions. Les poèmes qui en découlent libèrent son esprit, ouvrent la porte de son imagination.

Elle vient nous présenter son premier recueil de poèmes : " Impressions et sensations" tout en sensibilité et simplicité. Sur des compositions poétiques, des histoires prennent vie sous une plume fraîche et colorée. Reflets des beautés de la nature, de joies, de plaisirs de douceur de vivre.

 

 

Pascale Hilaire : nous vient d'Alba La Romaine (Auvergne-Rhône-Alpes), elle est titulaire d'une maîtrise en droit des affaires et travaille actuellement au sein d'un service ressources humaines dans un établissement public du ministère de la Ville, Jeunesse et Sports. Perfectionniste, elle adore sans cesse retravailler son texte à la recherche de l'expression qui sonne juste. D'une nature optimiste, elle termine son roman "Quotidien amer" qu'elle nous présente au salon, sur une note d'espoir.

 

 Ce livre dénonce avec justesse la violence au travail qui condamne même ses meilleurs éléments, mais c'est aussi une incroyable ode à l'espoir.

 

 François-Xavier Hamba KATI-KATI : de formation littéraire, est un juriste passionné d'écriture qui se définit comme un conteur du Réel. Il se sert de récits recueillis en fonction de ses besoins et de l'observation participante pour édifier ses trames. Son amour de l'écriture a fait de lui un Artisan de livre.

Il parle aussi bien de la famille, des pratiques matrimoniales, dans un style juridique néanmoins accessible aux non-initiés que d'un voyage rocambolesque dans un roman autobiographique.

Il vient nous présenter son second roman "Le Pari" qui est une sorte de rêve de vie qui traverse les époques et les continents.

Petit Jean, son personnage principal, passera successivement de l'enfance à l'âge adulte, en vivant plusieurs évènements tout en traversant des continents. Le roman traite aussi bien du déterminisme social que de la logique de statut qui influe sur la vie de beaucoup d'individus. En résumé, c'est un miroir de notre société. Le style alerte accroche le lecteur qui se laisse vivre et entraîner par le récit.

   

 

Paul LAMOUR : est un ancien coupeur de lavandes à Riez. Breton d'origine, il a sillonné toutes les routes de Provence en auto-stop. Ainsi que toute l'Europe jusqu'au Cap Nord.

 Il a été tour à tour : informaticien, comptable, ouvrier agricole, apiculteur. Il est toujours mathématicien, mais chut ! Il ne faut pas le dire, c'est un secret. 

  Il est maintenant poète, récitant, animateur de Slam dans toute la Provence. Est-il excessif d'affirmer qu'il y a une "légende Paul Lamour " ?

 

Monique Marta : poète, écrivain et peintre vient nous présenter VOCATIF qui est une revue niçoise de création, qu'elle a fondée en 1983.

Elle a publié de nombreux auteurs, français ou étrangers (Bulgarie, USA, Italie, Suisse, Belgique, Tunisie, Maroc, Chili, Portugal, Brésil...)

La revue paraît deux fois par an, à l'automne et au printemps; ce qui donne lieu à des vernissages, où les artistes exposent leurs œuvres et les poètes disent leurs textes. Au printemps 2017, la danse était associée au spectacle.

Les deux derniers numéros portaient sur "le symbolisme" et "le corps"; le prochain (septembre 2017) aura pour thème "Ombre et lumière".

La revue est en vente au prix de 12 euros (80 pages en format 15cmx21cm)

 

 

VOCATIF possède un site: www.moniqueannemarta.fr , où sont présentés textes, livres d'artistes, entretiens, notes de lectures, galeries...

 

 Georges Meunier : est né en 1945 à Rouen, il vit à Sauveterre, village de la vallée du Rhône près d'Avignon. Il  est l'auteur et le traducteur de plusieurs romans et recueils de poèmes qui puisent leur inspiration dans ses rencontres et son expérience d'Avocat. Son œuvre a pour toile de fond la Provence, la Normandie, la Grèce, l'espace même, quand il risque sa réflexion dans le sillage des sondes spatiales américaines lancées il y a 40 ans. Mais c'est surtout l'éducation, la transmission qui le préoccupent. Que dire, qu'écrire, pour que chaque homme transmette à celui qui le suit un peu plus, un peu mieux que ce qu'il a lui-même reçu, pour s'acheminer vers un monde de paix et de raison...

L'œuvre de G. Meunier exprime d'abord la foi en l'homme, en la vie sous toutes ses formes, à travers des récits, des aventures étonnantes, émouvantes, cocasses parfois, tenant le lecteur en haleine de bout en bout.

D'autres informations et des extraits de ses ouvrages sur : http://www.georgesmeunier.eu

 

 Robert Millet : est né à Albi, après une carrière de professeur et directeur d'école dans le Vaucluse mais aussi en Europe, en Afrique, en Asie et au Moyen Orient, il a pris sa retraite dans un petit village du Vaucluse où il partage son temps entre l'écriture, la lecture, la course à pied et le vélo.

Il vient nous présenter quatre romans et peut-être même cinq ! "Akasuba" est son premier roman (2012): un enfant adopté part à la recherche de ses origines en Afrique.

"A deux mots près..." est un recueil de nouvelles qui nous fait voyager des pentes du Mont Ventoux à celles de l'Everest, en passant par la Haye, Marrakech ou Millau..."

"Mes aventures en Provence" est un roman qui passionnera les lecteurs... de 8 à 108 ans. Emotion, tendresse, humour et aventure accompagnent le lecteur.

Son dernier roman qu'il nous fera découvrir est "Kensa, une vie comme une vague" Une vague que l'on suivra encore longtemps du regard après avoir refermé le livre.

http://jardinsecret-conseil-edition.blogspot.fr

 

Nicolle MORAND : née à Maison-Carrée en Algérie, elle effectue ses études secondaires au Lycée Delacroix d'Alger puis au lycée franco-musulman d'Alger-Kouba. Ancienne élève de l'Ecole normale supérieure de Cachan, successivement professeure et cheffe d'établissement, elle s'est consacrée à l'Education, en Ile-de-France et en Guyane.

 

Son premier ouvrage "Algérienne, je suis" a été publié aux Editions l'Harmattan en 2008.

Elle vient d'Antony (92) pour nous présenter son nouveau livre publié en autoédition "La GUYANE comme je l'aime dévoilée de A à Z..." En forme de "dictionnaire amoureux",  à la fois livre d'anecdotes vécues au cours de 5 années passées en Guyane et livre d'Histoire, ce livre est une approche de la faune et de la flore amazonienne, fait parcourir la Guyane d'est en ouest et remonter ses fleuves dont le mythique Maroni sous un climat soumis à la fameuse ZIC. En même temps "La Guyane comme je l'aime" propose une plongée dans la culture de Amérindiens et des Noirs marrons, ainsi que dans la culture créole et ses traditions, accompagnées de quelques recettes emblématiques.

De Abattis à ZIC en passant par Bagne, Carnaval, Kourou ou Palmiers, quarante articles évoquent les multiples facettes de la Guyane : histoire, traditions, société, artisanat, cuisine.

 

 

 

 

 

 

Miläa G.Moraty : est linguiste de formation, elle dit "J'aime la langue qui vit". Elle invente des mots pour amener le lecteur à une certaine catharsis. Lors du salon elle nous présentera trois livres :

Le premier est entièrement fabriqué par ses soins et relié à la japonaise. Venez découvrir cet essai de fiction philosophique et poétique illustré intitulé "Parce que le bleu est aussi beau que l'âme". "Une ténue envie de vivre" parcourt, à la manière de la chronique chaotique, les routes d'une femme de notre temps, ses préoccupations, ses erreurs, ses questionnements......

Le deuxième "A poil sur les barricades" est son livre-pirate, toujours en quête d'un monde meilleur. C'est un recueil de 16 textes poétiques illustrés, inspirés par l'air du temps, hommages, questionnement sur le sens de mots comme vérité ou liberté.....  

 

Enfin, le dernier" Pic-Doux" a été écrit à deux mains celle de sa fille et du grand-père de celle-ci. C'est l' histoire d'un petit hérisson qui a perdu son chemin.  Livre tout-terrain (destiné aux 2/7 ans) plastifié et relié au ruban. Livre d'apprentissage de la lecture, il peut suivre l'enfant longtemps.

 

 Martine PEYRON : descendante de la famille propriétaire des Grands Hôtels de Costebelle à Hyères, du Grand Hôtel du Louvre et de la Paix ainsi que l'Hôtel-Palace Restaurant "La Réserve" à Marseille, tous de renommée internationale. Ces hôtels, dont un est classé aux Monuments Historiques, reçurent tous des têtes couronnées

 

Martine Peyron a voulu pour seul but et par devoir, rendre au public les souvenirs du séjour de la Reine Victoria aux Grands Hôtels de Costebelle. Son livre : Hyères 1892 Séjour de la Reine Victoria

        Saga familiale d'hôtels historiques de Costebelle.....Marseille.....à Casablanca

  

En 1892, à la Belle Époque, la venue de nombreux Anglais à Hyères, le séjour historique et mémorable à Costebelle de la reine Victoria en plein désarroi causé par le deuil, furent le lancement d’une période des plus fastes pour la région, un retentissement énorme pour l’économie de la ville. Les Grands Hôtels de Costebelle, premiers palaces de la Côte d’Azur, offraient le premier golf de 18 trous et la première piscine d’eau douce de ce magnifique littoral naissant.  

 Ce livre nous amène également par touches, sur Cannes Nice Grasse Menton, lors de déplacements de la reine et de sa famille, dont le Cap Martin où séjournait l’Impératrice Eugènie, grande amie de Victoria. Ces Hôtels de Hyères étaient en connexion avec l’Hôtel Bellevue de Menton, dont le propriétaire était aussi un membre de la famille.

 Témoignage riche et inédit également de ces merveilleux hôtels familiaux Marseillais de renommée :

"Le Grand Hôtel du Louvre & de la Paix" (classé monument historique) sur la Canebière

et le "Palace-Hôtel Restaurant La Réserve" très couru sur la Corniche de Marseille.    

Témoignage enfin sur le mythique palace "Anfa-Hôtel" situé au Maroc qui accueillit la Conférence de Casablanca en 1943, avec la présence de Roosevelt, Churchill, De Gaulle et Giraud, qui fixèrent les dates de débarquement des alliés sur les côtes Françaises.

 La description de l’hôtellerie de luxe y trouve également sa place, avec ses protocoles en vigueur.Cet ouvrage historique abondamment illustré et enrichie de nombreuses anecdotes racontées à l'auteur par son arrière grand-mère a le devoir de faire œuvre utile, en laissant des traces inédites sur un pan de l'histoire de cette belle époque.


 

http://livrereinevictoria.free.fr

 

 

 Jean PIERRAD  : est d'origine belge. Il habite Argelès Sur Mer (Pyrénées Orientales ) depuis six ans déjà.

 Il a été, en Belgique, professeur de Français et d'histoire . Passionné de littérature , de jazz, de peinture, il s'est mis à écrire des poèmes dès l'âge de 17 ans. A 27 ans il s'est mis au saxophone et un peu plus tard il a commencé à peindre en autodidacte.

 Il a déjà publié cinq recueils de poésies : "Toutes voix dehors" (1974), "Parallaxes" (1976), "Max Load" (1977), "Comme des bandits de moleskine" (1978), "Protocole des fauves" (1979).

 

A Saint-Saturnin-lès-Apt, il vient nous présenter son nouveau livre : un recueil de nouvelles "Le blues de Milo et Vénus". Avec humour et autodérision, Jean Piérard nous dévoile dans ce livre des instantanés aux couleurs du blues et de l'éternelle enfance. Dans cette ode à la vie et aux femmes, le jazz rythme la phrase et les oiseaux nichent dans les portées.

 

Vous pouvez aller sur  : http://www.luchonmag.com pour mieux le connaître, rubrique Culture

 

 Patrick PORIZI : sa formation initiale d'ingénieur et son parcours professionnel en bureau d'études ne le poussaient pas, à priori, dans les bras de l'écriture. Mais, à l'approche de la cinquantaine, il s'est rendu compte que le regard qu'il portait sur la vie et sur lui-même avait évolué ! Son amour pour la langue française, son envie d'explorer d'autres capacités, d'autres univers intérieurs le poussaient à franchir le pas.

Cependant, la barrière de l'éditeur lui semblait infranchissable. L'élément déclencheur a été une rencontre avec une amie anglophone de sa femme : elle lui a expliqué qu'elle autoéditait ses livres dans les pays anglophones et parvenait même en vivre très bien. Elle lui a expliqué la démarche à suivre et il s'est alors lancé ! Après dix mois de travail - essentiellement le week-end car il est toujours salarié- il diffuse son premier livre autoédité, un roman policier intitulé "Une main coupée pour le 36". Après être resté en tête des ventes dans la catégorie "suspense" pendant dix jours et avoir enregistré plus de 1000 téléchargements en un mois, il éprouve une grande satisfaction ! Il est redescendu sur terre en analysant les commentaires et en prenant conscience des nombreux points faibles de son travail.

Un an après il sort un 2ième ouvrage "Un miroir pour Scotland Yard" qui vient conclure les aventures entamées dans le premier.

Il travaille, actuellement, sur un troisième roman, un thriller.

Il dit : "Le plaisir que me procure l'écriture est double : avant tout, c'et l'acte créatif qui me réjouit, mais bien sûr, dans un deuxième temps, je ne dédaigne pas les commentaires positifs des lecteurs !"

 

Résumés de ses trois romans :

●Une main coupée pour le 36 : Le cadavre d'un homme est découvert dans un appartement du 19e arrondissement de Paris. Affaire banale pour les hommes du 36 Quai des Orfèvres ? Quand il apparaît que le mort était un flic, on commence à s'agiter dans la "Maison". Quel est le mobile du crime ? Et pourquoi le meurtrier lui a-t-il coupé la main ? L'enquête promet d'être difficile et périlleuse. Mais un jeune officier de police, ami de la victime, relève le défi.

 Parviendra-t-il, en allant au bout de lui-même, à faire éclater l'incroyable vérité ?

 

●Un miroir pour Scotland Yard : A la suite d'une sanction disciplinaire, Uther, jeune flic du 36 Quai des Orfèvres, débarque en Angleterre avec la ferme intention de lever le secret qui pèse sur sa vie. Mais les indices se dérobent un à un. Quand surgit soudain la piste d'un mystérieux miroir, l'officier se jette à corps perdu dans l'enquête. Il n'est pas le seul à s'intéresser à l'objet : mettre la main sur la précieuse antiquité permettrait à Scotland Yard de se refaire une beauté. Qui l'emportera ?

A moins que la grande faucheuse n'entre en scène pour mettre tout le monde d'accord...

 

 ●Le titre du nouveau livre est "Six petits maigres" : Eva, journaliste embarque sur un paquebot pour couvrir une course au trésor. Sur le navire, on s'amuse, on mange, on danse. Mais la Mort s'est invitée à bord et elle enchaîne les gigues avec une aisance déconcertante. Il faut dire que la garce a le pied marin.

 

 

Denise Raimond : vient nous présenter deux livres.

"Trisomique ! Pas mongolien ! La vie de Jérémie..." qui n'a pas vocation à faire pleurer dans les chaumières mais a pour but d'aider vraiment les parents ou futurs parents à appréhender le handicap plus sereinement. Comprendre pourquoi,  la trisomie 21 fait peur au point de parfois vouloir supprimer le fœtus. L'auteure est adhérente de l'Association de Papillons Blancs, ADAPEI de la Drôme. Elle aimerait que le regard porté sur ces êtres humains change et que les mentalités enfin évoluent.

 

Son second livre : "Rires et parfums de la Galaure" est un roman. L'histoire d'enfants d'ouvriers durant les années soixante. Clin d'œil à la tendre enfance envolée, vécue dans les bois de la Drôme ou au bord de la Galaure, cette belle rivière qui s'écoule lentement. 

 

 

Philippe Rivoira : est né en 1960 à Grenoble. Après des études universitaires en gestion, il effectue son Service National sur la base aérienne de Solenzara (Corse).

Passionné par le Japon,, il décide de vivre son rêve et s'installe au pays du Soleil-Levant. Diplômé de l'Institut Culturel Asahi (Tokyo), il entame alors une carrière commerciale en Extrême-Orient. Après 15 ans d'expatriation, il décide de revenir en France et s'installe à Nice où il débute une activité de coordinateur Japon.

A partir de 2014, les circonstances l'obligent à changer d'activité. Il se tourne alors vers l'écriture pour témoigner d'une part, de la vie quotidienne d'un appelé sous les drapeaux "Journal d'un appelé du contingent" (2015) et d'autre part, de son expérience japonaise "Soleil levant sur la Provence" (2016).

Résolument indépendant, il autoédite ses ouvrages et partage son temps entre la promotion de ses livres à travers la participation à des évènements littéraires et la brocante d'objets anciens.

WWW.ROBOTJAPON.SITEW.FR

 

 Jean-Paul SASSY : est un auteur de bandes dessinées demeurant dans le Vaucluse. 

Passionné de dessin et de BD depuis toujours, lorsque son emploi du temps lui a permis, il a réalisé un premier album relatant les péripéties de trois adolescents et de leurs copains. Bande dessinée humoristique tout public sous forme de gags d'une planche. Un deuxième album a logiquement suivi.

 

 Féru de culture amérindienne, c'est à partir d'une légende apache que s'est élaboré le scénario du troisième album. Beaucoup plus réaliste, celui-ci fait partie d'une trilogie dont le numéro deux est en cours d'élaboration (scénario, dessins, couleurs).

 

L'autoédition lui permet de gérer le temps de réalisation sans contrainte majeure sinon celles qu'il s'impose.

 

   

Jean-Claude Thibaud : vit ses passions à Dublin : écritures, musique, aquarelle. Il a écrit 50 nouvelles, 10 pièces de théâtre et de nombreux autres textes. Il anime chaque mois des Soirées musicales dans un club d'art dublinois, où il partage sa passion pour la musique classique et celles du monde. Mini-conférence illustrée musicalement sur par exemple : Schubert, Debussy, la musique russe depuis ses origines, la musique juive depuis ses origines, le négro spiritual, l'histoire de la chanson Lili Marlène, etc...

Il vient nous présenter cinq de ses ouvrages :

"La maison près de la mer" : recueil de 20 nouvelles. Douces-amères, dramatiques, noires, humoristiques. Certaines ont remporté des concours littéraires.

"Un dernier bol de soupe à Auschwitz" : est une pièce de théâtre en un acte où des poètes et des écrivains sont confrontés dans un block imaginaires à un officier SS obtus et auquel ils vont s'efforcer de rendre une humanité. Cette pièce a été saluée par le comédien Jean Piat et l'ancienne ministre Simone Veil. Elle a faillit être montée au Mémorial de la Shoah à Paris en 2008.

"La brûlure" : est une pièce de théâtre en 4 actes adaptée du roman de Stig Dagerman. Un adolescent ayant perdu sa mère se voit imposer par son père une belle-mère qu'il déteste tout autant qu'il la convoite. Cette pièce a été nominée à Lyon, décortiquée et encensée par le CDL (Comité de lecture indépendant).

"En des chemins déjà voyagés" : est un recueil de 14 nouvelles, dont 8 écrites dans le sillage des contes fantastiques de Dino Buzzati. L'absurde et l'humour sont prioritaires.

"Quatre pièces-récitals" sont consacrées à faire mieux connaître certains grands musiciens : Debussy, Ravel, Schubert, Satie et Janacek.

 Vous pouvez le retrouver sur son site : htt://www.eparses.org

 

Luc Thomas : c'est

Une éducation de vagabond :             

C’est un univers  personnel qui tient dans une valise portée à bout de bras du Maghreb à Madagascar en passant par l’Afrique Noire. 

C’est un apprentissage de l’aventure et de la découverte d’environnements naturels et humains dans le respect des différences.

Une formation d’ingénieur :

C’est  apprendre à apprendre.

Une profession de paysan :

C’est vivre sur le terrain.

C’est surfer entre agriculture et culture, deux fleurons de la Provence.

C’est profiter des moments de liberté que laissent des trop nombreuses contraintes, pour s’investir dans les domaines sociaux et associatifs à tous niveaux en commençant par le plus proche, le presque familial microcosme villageois.

 

Une passion, création et (ré)création :

C’est le plaisir de former et déformer la matière pour imager… l’imagination.

C’est manier la terre, la pierre, le bois, le métal,…. et les mots !

Un livre :

Après avoir écrit un spectacle théâtral et sa scène du « berger » qui a ému le public, un autre « poilu » s’est imposé.

Il y a trois sortes de « poilus » : ceux qui sont revenus, marqués à jamais, ceux qui ne sont pas revenus,… et les autres que l’histoire a voulu oublier.

Placide est de cette dernière sorte. Le jeune paysan de Haute Provence, au combat devient un « homme». Rejeté par les siens il porte son lourd secret (presque) toute sa vie.

C’est une vie d’Humaniste sans le savoir, d’Amour de l’autre.

 

 

 


La petite édition


 

 Noir au Blanc  : est une petite maison d'édition, sise à Carpentras, dont la devise est "Quand ce qui est écrit noir sur blanc n'est pas compris, alors on écrit blanc sur noir". Madame Hellène Cabassy sera accompagnée de Mme Anik Bessac, M.Georges Meunier et M. Gilles Bontoux trois écrivains autoédités chez Noir au Blanc.

http://noiraublanc.fr

 

Elle nous présentera, également,  son association "Jardin Secret" qui apporte tout son professionnalisme afin de soutenir les écrivains en autoédition.

Les prestations proposées :

Correction (relecture simple ou correction approfondie);

Réécriture, le cas échéant ;

Mise en page dans les règles de l'art ;

Recherche de la couverture, en collaboration avec l'auteur, élaboration de la quatrième ;

Mise en relation avec l'imprimeur............

http://jardinsecret-conseil-edition.blogspot.fr